fbpx

Groupe Trouillet

Quelle est la place de la jeunesse dans le TRM ?

Quelle est la place de la jeunesse dans le TRM ?

Le secteur du transport de marchandises en France est actuellement en pleine mutation. Entre les questions environnementales, celles de la transition énergétique, ou encore celles de la digitalisation, le TRM de demain n’a pas fini de surprendre. En ce sens, la jeunesse qui intègre le secteur routier aujourd’hui s’impose comme vecteur de changement et moteur d’innovation. Mais dans les faits, quelle est réellement la place de la jeunesse dans les entreprises de transport de marchandise ?

Une transmission des responsabilités simplifiée

De plus en plus d’entreprises françaises font le choix d’ouvrir des postes à responsabilité à des personnes jeunes, bien souvent âgées de moins de 30 ans. Cette tendance, qui tend à se généraliser, met en lumière deux aspects de notre société. 

Le premier : l’importance de faciliter la transmission des responsabilité n’a jamais été aussi présente, et plus cette transmission se fait en douceur, en prenant le temps de responsabiliser et d’ouvrir le monde de la prise de décision de manière progressive, plus la passation des postes de dirigeant se fait simplement, en douceur, et sans crainte.

Le second : le monde du travail a énormément évolué ces dernières années, et pour le suivre le rythme des innovations que connaissent chacunes des branches du monde du travail, il faut être bien accroché, ou bien être né dedans. Questions environnementales, transition énergétique, digitalisation… autant d’éléments que les plus jeunes côtoient depuis de nombreuses années, si bien que ce qui est vu comme l’avenir par les moins jeunes, n’est rien d’autre que le présent pour leurs descendants. 

Une ouverture sur les questions environnementales

En tête des préoccupations des Français âgés de 18 à 30 ans, l’environnement et la transition climatique sont depuis quelque temps des facteurs clés dans le secteur routier. Conscients que l’avenir se construit aujourd’hui, les plus jeunes membres des entreprises de transport montrent leur attachement à faire évoluer les sociétés qui les emploient. Ne cachant pas leur enthousiasme sur les questions environnementales, ils sont actuellement les mieux placés pour défendre l’importance de réduire l’impact carbone des entreprises à leur strict minimum. Plus encore, dans les entreprises familiales, leur parole dans les prises de décisions concernant la transition énergétique se fait de plus entendre.

La digitalisation comme cheval de bataille

Autre aspect du monde professionnel pour lequel les plus jeunes montrent leur intérêt : la digitalisation. Impossible aujourd’hui de se projeter dans le secteur routier sans prendre en considération les ordinateurs embarqués, les innovations d’intelligence artificielle ou la télématique. Suivi des marchandises simplifié, organisation améliorée, conditions de travail en accord avec leur temps… La digitalisation du secteur est inévitable. En effet, il n’est plus question aujourd’hui d’éventualité lorsque l’on parle de digitalisation, mais bien d’impératif. 

En cela, les plus jeunes chefs d’entreprise ont mis le pied à l’étrier depuis un certain temps déjà, et ont permis aux entreprises dont ils font partie de prendre une avance considérable en la matière. Et force est de constater que les gouvernements semblent leur donner raison, puisque de plus en plus de lois voient le jour sur ces questions, qui poussent les entreprises à effectuer leur transition énergétique dans les années à venir.

Donner un nouveau souffle au secteur

On l’aura compris, la jeunesse dans le transport routier de marchandises a sa place à tous les niveaux et dans tous les domaines. Plus encore, la jeunesse, ayant grandi dans le monde du digital et du numérique, apporte un véritable vent d’innovation dans le milieu. Vecteurs de changements et de remises en question de la profession, les jeunes chefs d’entreprises ou ceux occupant des postes à responsabilité montrent que le milieu du transport n’a pas fini d’évoluer, et qu’il ne faut absolument pas rater le train en marche. En effet, la digitalisation du secteur verra le monde du transport modifier ses habitudes et ses pratiques au même rythme que le numérique, c’est-à-dire à pas de géant. Il est donc primordial d’accorder aux plus jeunes des temps de parole et de suggestion, afin de s’assurer de ne pas être oublié en gare !

Un secteur qui grandit et se diversifie

Autre aspect qui ne peut être oublié lorsqu’il est question de la jeunesse dans le TRM, l’informatique. En effet, si chacun des membres d’une entreprise de transport est amené à travailler sur ordinateur, cela n’en fait pas pour autant des spécialistes du numérique. Dans ce sens, de nombreux métiers du numérique ont vu le jour ces dernières années, et ne peuvent qu’être bénéfiques au secteur du transport, en particulier si les prédictions quant à la digitalisation du secteur se confirment. Ainsi, engager un spécialiste de la sécurité informatique, un responsable du parc digital, un développeur web sont autant de possibilités qu’il est nécessaire de considérer à notre époque.

Toutefois, toutes les entreprises n’ont pas la capacité financière d’embaucher de tels profils, et font bien souvent l’impasse sur ces branches professionnelles. Heureusement, une alternative existe : faire appel à des prestataires spécialisés. De cette manière, il est rendu possible de bénéficier de conseils de qualité pour améliorer son entreprise, tout en ne déboursant que ce qui sera jugé comme strictement nécessaire pour le bien-être de l’entreprise.

 

Qu’il s’agisse de chauffeur de camion, de responsable des achats ou même de développeur de solutions de domotique, chacune des branches du TRM est ouverte à la jeunesse. Plus encore, les moins de trente ans ont su imposer leur vision dans un secteur difficile, qui est chaque jour confronté à une demande extérieure d’améliorations et de changements. La jeunesse, porteuse d’une volonté de créer le futur, semble être toute désignée pour apporter au TRM une force novatrice et innovante qui amènera le secteur transport plus loin qu’il ne l’a jamais été !