fbpx

Groupe Trouillet

Entre IA et applications, le TRM évolue

Entre IA et applications, le TRM évolue

Les nouvelles technologies poussent chaque jour plus loin les limites fixées à l’homme. Avec des domaines d’application toujours plus variés, chaque jour diffère du précédent par des possibilités nouvelles, aussi bien sur le plan de la compréhension de notre environnement que de la manière de gérer nos actions quotidiennes. Et si ces nouvelles technologies donnent accès à un champ des possibles jusqu’alors à peine imaginé, nous ne pouvons que nous réjouir de ce que sera demain, et ce que cela offrira comme perspectives.

Cependant, il n’est pas nécessaire d’attendre que le futur sonne à notre porte pour profiter de ces découvertes et avancées technologiques, en particulier en ce qui concerne le TRM. En effet, chercheurs, ingénieurs et designers ont mis au point ou sont en train de finaliser des projets sans précédent dans le domaine du Transport Routier de Marchandises. On parle ainsi désormais d’intelligences artificielles destinées à accompagner les chauffeurs dans leur quotidien, ou même d’applications permettant de mieux gérer le transit de fret, ou même de solutions innovantes pour faire gagner du temps et de l’argent aux entreprises de transport, tout en leur permettant de polluer moins… Et si nous vous disions que l’avenir, c’était aujourd’hui ?

Lutter efficacement contre l’hypovigilance avec une IA

Nous avons déjà traité le sujet plus longuement il y a peu, mais nous ne le répéterons jamais assez, l’hypovigilance est un des plus grands fléaux du secteur routier. Avec environ 43% des accidents sur le réseau autoroutier, il est l’une des priorités à combattre pour garantir la sécurité des chauffeurs routiers, mais également celle des autres usagers de la route.

Conscient de cette triste réalité, des ingénieurs sont actuellement en cours de conception d’une IA (Intelligence Artificielle), qui aura pour mission de permettre l’accès à de meilleures conditions de travail pour les chauffeurs de poids lourds. Pour ce faire, l’IA conjuguera un ensemble de données, pour la plupart récupérées de caméras de vidéo-surveillance installées dans la cabine du camion, qui seront analysées en détail, pour détecter le moindre signe de fatigue ou de déconcentration de la part du chauffeur. Clignements des yeux plus fréquents que d’habitude, tête qui dodeline, changement de position répété, difficultés à suivre une vitesse de conduite constante… autant de données qui seront analysées en temps réel. En cas de critères de fatigue détectés par l’IA, une alerte sonore et distinctive sera donnée au conducteur, qui devra effectuer une pause. La société en charge du projet réfléchi également à d’autres mesures à adopter en cas de fatigue détectée, comme un système d’autopilotage, ou même une réduction de vitesse progressive imposée au véhicule.

Cette IA devrait être finalisée d’ici à 2022.

Une application pour faciliter le transit aux frontières

Avec la crise sanitaire traversée dans le monde depuis plus d’un an, le besoin de faciliter et fluidifier le transport de marchandises au sein de l’Europe est devenu essentiel. Cependant, en raison des diverses restrictions imposées par chacun des pays, l’échange de marchandises au niveau des frontières intra-européennes s’est révélé plus compliqué que souhaité. Afin de pallier cette réalité, une application développée en partenariat par la Commission Européenne et l’Agence du GNSS Européen (GSA) a vu le jour.

Cette application, appelée Galileo Green Lane (Ligne Verte de Galilée), a pour objectif d’optimiser et fluidifier le transit de fret dans les frontières européennes, en particulier en ce qui concerne les marchandises jugées essentielles. Avec Galileo Green Lane, il est ainsi possible d’accéder en temps réel de la situation d’une marchandise, rendu possible par une mise à jour régulière et constante des flux de données des postes frontaliers.

Et si un feu rouge révolutionnait le TRM ?

C’est la question que se sont posé deux transporteurs néerlandais. Ils ont ainsi, depuis 2019, travaillé sur le développement d’une application d’optimisation de conduite. Le principe est simple, analyser le maillage de feux de croisement sur le trajet d’un poids lourd, et proposer un trajet alternatif équivalent ou bien des indications de réduction de vitesse pour s’assurer d’éviter de patienter pendant plusieurs secondes aux feux rouges.

Destinés à réguler la circulation dans une zone urbaine, les feux tricolores ont cependant des répercussions importantes sur les finances des entreprises de transport, mais également sur le bilan écologique annuel du secteur du TRM. 

En effet, un test a été réalisé qui atteste qu’un camion qui évite de s’arrêter à un feu tricolore par jour, représente reporté sur une période d’une année l’équivalent de 194,50€ de carburant, et quelque 344,5 tonnes de CO2 rejeté ! Il suffit de reporter ces valeurs sur l’ensemble des véhicules actuellement en transit dans le monde pour vite avoir la tête qui tourne !

En plus de ces valeurs, éviter de s’arrêter aux feux de signalétique n’est pas le seul avantage que permet cette application, mais également d’économiser son système de freinage, de moins abîmer les pneus, et bien d’autres économies du genre qui mises bout à bout représentent une partie importante des frais inhérent au secteur routier, et plus particulièrement aux petites entreprises qui peinent à effectuer leur transition énergétique par faute de moyens.

On l’aura compris, les nouvelles technologies, ce ne sont pas seulement des téléphones toujours plus performants, ou des téléviseurs toujours plus grands. En effet, qui dit innovation technologique dit également des conditions de travail pour les chauffeurs routiers améliorées, des véhicules moins polluants, des alternatives pour optimiser la conduite, et même faire des économies tout en protégeant la planète ! Et le plus beau dans tout ça, c’est qu’il n’est pas nécessaire d’attendre pour en profiter, puisque comme nous vous l’avions promis en début de cet article, l’avenir, c’est aujourd’hui !