fbpx

Groupe Trouillet

Choisir son Food-Truck en 4 étapes

Choisir son Food-Truck en 4 étapes

Cela fait maintenant plusieurs années que l’idée vous trotte dans la tête de créer votre propre restaurant itinérant. Vous avez ainsi réfléchi à une carte, à un nom, et vous avez même mis au point une sauce secrète dont vous seul avez le secret… Mais voilà, le seul petit hic dans votre projet, c’est qu’il vous manque ce petit détail essentiel qui relie tous les points déjà bien établis : vous n’êtes pas encore en possession du camion “food-truck” qui donnera vie à votre rêve. Pas de panique, vous êtes au bon endroit ! Découvrez dès maintenant la feuille de route en 4 étapes pour choisir le food-truck idéal !

Étape n°1 : Établir un business plan

Comme dans tout projet, la première étape est de réaliser un business plan précis et complet. Bien que cela puisse paraître évident pour certains, un business plan exhaustif vous permettra de réfléchir en amont à toutes les éventualités, dont fera partie le choix du véhicule, ainsi que les questions administratives qui s’y rapportent (type de permis de conduire nécessaire, assurance, entretien, système de facturation, système électrique…).

Également, si votre projet est de sillonner les routes de l’hexagone de long en large, ou bien simplement dans les environs de votre domicile, s’il est question de proposer un coin terrasse provisoire, ou encore d’assurer une livraison en 24/7, l’équipement que devra contenir votre Food-truck ne sera pas le même. N’hésitez donc pas à prendre tout le temps qu’il vous faut, et surtout à demander conseil à d’autres personnes s’étant déjà confronté à ces problématiques, afin de vous assurer d’avoir toutes les données nécessaires pour réussir votre projet.

Étape n°2 : Une place pour chaque chose, et chaque chose à sa place

Maintenant que votre business plan est complet parfaitement peaufiné, vient la question de l’équipement. En effet, comme renseigné plus haut, à chaque projet il convient de choisir l’équipement adapté. Et cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de proposer un service de restauration itinérant.

Quelle que soit la taille du véhicule pour lequel vous vous déciderez, vous serez bien vite confronté aux questions de la disposition, du manque de place, de l’ergonomie… N’ayez pas les yeux plus gros que le ventre. En effet, en fonction du véhicule que vous choisirez, vous devrez impérativement respecter les normes de charge embarquée. Aussi, n’oubliez de prendre en compte dans vos calculs le poids de votre marchandise, et pas seulement de l’équipement. 

Les normes d’hygiène doivent également être scrupuleusement respectées. Système de ventilation, gestion des déchets, chaîne du froid, produits d’entretien, point d’eau… Autant d’éléments qui doivent être méticuleusement choisis pour n’enfreindre aucune règle d’hygiène en place. 

Enfin, les questions de sécurité ne doivent pas être épargnées. Systèmes anti-incendies, présence d’extincteurs, choix entre le gaz et l’électricité pour les fours et les plaques de cuisson, installation électrique en parfait état… Vous l’aurez compris, il ne faut rien laisser au hasard. Et surtout, ne considérez jamais le bricolage d’appoint comme une solution digne de confiance. Quels que soient les travaux que vous aurez à effectuer une fois votre projet engagé, faites toujours le choix de la qualité, quitte à y mettre le prix !

Étape 3 : Prenez le temps de vérifier studieusement la réglementation en vigueur

Le milieu du food-truck répond à une réglementation précise et relativement importante. Il est ainsi essentiel de vous assurer, avant même l’achat de votre camion food-truck, quelle est la réglementation actuelle, et quelles sont les dernières modifications qui ont été apportées à cette dernière. 

Il sera ainsi question des permis des statuts juridiques obligatoires, mais aussi des autorisations d’exercer, de connaître les lieux autorisés à l’exercice de cette activité, etc. Comme indiqué précédemment, les normes d’hygiène devront être respectées scrupuleusement, ainsi que les normes de sécurité (que ce soit pour votre clientèle, mais également pour vous-même ou vos employés, ainsi que pour le camion en lui-même.

Afin de vous faciliter les choses, et vous assurer de n’avoir rien oublié, vous pouvez vous reporter au code de la construction et de l’habitation des ERP (Etablissements Recevant du Public).

Pour résumer, tous les risques, dangers et autres complications doivent être connus à l’avance, et résolus avant même qu’ils surviennent. Toutefois, gardez à l’esprit qu’aussi prévoyants que vous pourrez l’être, vous ne serez jamais à l’abri de l’imprévu. Il est ainsi primordial d’être trop préparé que pas assez !

Étape 4 : Choisir le camion idéal

Enfin ! Voilà le moment tant attendu : choisir le camion qui lancera votre projet.

Pour cela, deux choix s’offrent à vous : le neuf ou l’occasion. Chacun de ces choix présente des avantages, mais aussi des inconvénients.

Un véhicule neuf offre avant toute chose la possibilité d’être réfléchi et aménagé selon vos goûts et vos besoins précis. Vous aurez ainsi tout le loisir de mettre le plan de travail de la taille qu’il vous convient, de faire le choix de la taille des réfrigérateurs ainsi que de leur capacités, vous pourrez opter pour camion de la taille qui vous convient si vous prévoyez également d’en faire un espace de vie personnel… Bref, le principal atout du neuf, c’est sa modularité.
Mais de l’autre côté de la balance, le neuf à pour conséquence un prix qui peut parfois être déroutant. Allant de 20 000 à 100 000€, les camions food-truck neufs sont un investissement que tout le monde ne peut pas se permettre. Toutefois, ce prix ne donne pas seulement accès à un matériel de première main, mais également à des avantages non négligeables, comme une garantie constructeur par exemple.

L’autre possibilité qui s’offre à vous est l’occasion. Elle permet avant toute chose de bénéficier d’un tarif à l’achat bien moindre à celui du neuf. Débutant aux environs de 3 000€, les food-trucks d’occasion ont également pour eux d’être déjà entièrement équipés, et permettent ainsi de faire des économies importantes sur le matériel embarqué. Pensez toutefois à vous assurer que les normes de sécurité sont bien respectées, et que vous n’enfreindrez aucune réglementation en vigueur (système électrique, ventilation, point d’eau…). Enfin, n’hésitez pas à demander à une personne de votre entourage qui a des notions de mécanique de vous accompagner pour inspecter le véhicule avant de faire la moindre proposition d’achat. Le plus simple pour vous éviter la moindre mauvaise surprise est encore de vous tourner vers un concessionnaire assermenté pour choisir votre camion d’occasion.